au livre bleu

20 mars, 2012

Marcel Duchamp, au temps de face et de profil.

Classé dans : Non classé — aulivrebleu @ 8:02

 Robert Lebel       -    Marcel Duchamp

 Marcel Duchamp, au temps de face et de profil. RL1-0012

 

Robert Lebel, La Double vue suivi de L’Inventeur du temps gratuit.

Couverture illustrée par Alberto Giacometti ;

en hors-texte La Pendule de Profil de Marcel Duchamp,

Le Soleil Noir, 1964, 137 p., 18 cm.

 

RL2-0012

 

Envoi autographe de l’auteur. 

 

 *

Pour l’extension « des zones de refus et de légèreté »

Robert Lebel (1901-1986) est un critique d’art qui fut aussi essayiste, poète et collectionneur. C’est lui qui publia en 1959 le premier essai sur la vie et l’oeuvre de Marcel Duchamp (Sur Marcel Duchamp, Editions du Trianon).

L’Inventeur du temps gratuit est le texte le plus intéressant de cette publication. Cette belle nouvelle de vingt pages, relation d’une rencontre entre le narrateur et « l’inventeur du temps gratuit » présente en fait un portrait à peine déguisé de Marcel Duchamp que l’auteur connaissait bien.

« Mais le temps ? demandai-je.

« J’y venais puisque j’ai mis au point ma théorie grâce à la réunion toute providentielle devant moi de ces trois horloges dont une fonctionne avec exactitude, une autre irrégulièrement et la dernière pas du tout…  » (p. 122).

A  partir de ces trois cas de figure qu’il analyse et commente, l’inventeur évoque trois notions différentes du temps… Venons-en directement à la dernière, le « temps gratuit » :

« Le domaine du temps gratuit est celui du risque extrême, de l’exaltation la plus soutenue car il est à la fois le seul où l’on perde sciemment son temps, donc sa vie et le seul où tout effet dramatique, toute emphase soient inadmissibles… C’est à l’intérieur même du temps social, et non à l’écart, ce qui déjà serait édifiant, que nous créerons, sans nécessairement le laisser entendre, des zones de refus et de légèreté ». (p. 136).

 

 *

 

RL4-0011 

 La Pendule de Profil de M. Duchamp, pliage, état n° 2.

 » N° 135 =… – La Pendule de profil, avec la pendule de face permettent d’obtenir toute une perspective de durée allant du temps enregistré et découpé par les moyens astronomiques jusqu’à un état où le profil est une coupe et fait intervenir d’autres dimensions de la durée/Revoir « . (M. Duchamp, Notes, Avant-propos par Paul Matisse, Préface par Pontus Hulten, Flammarion, 2008).

La pendule, selon Duchamp, vue de profil, et dont les heures disparaissent au regard…

*

Voir aussi l’article du 12 / 01 / 2012 :

 Hommage à Marcel Duchamp, 1912-2012

Boîte-en-catalogue, Le Mille et unième Item.

 

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

zapara |
verdino |
lesacredesfins |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Confessions D'une Femm...
| Duo de mémoire
| DELIVRANCE